Les 7 pièges du marketing sur facebook

Facebook est un support intéressant pour lancer des campagnes marketing et générer des ventes additionnelles sur le web. L’utilisateur dispose pour cet effet d’une large gamme d’outils et de services comme les pages, les groupes, et les publicités Facebook.

Toutefois, il est nécessaire de bien affiner sa stratégie afin d’optimiser ses résultats. Voici donc 7 pièges à éviter si vous projetez de lancer une campagne marketing sur Facebook.

 

Ne pas définir les objectifs de la campagne marketing

La première chose à faire avant de lancer une campagne marketing sur Facebook et de bien déterminer d’abord ses objectifs.

Une étude préalable devrait définir les caractéristiques de la clientèle à cibler et permettre de développer une stratégie bien adaptée afin d’optimiser au maximum les chances de réussite de la campagne.

D’ailleurs, grâce aux différents outils de control e et de mesure que Facebook met à la disposition des utilisateurs, il est possible de préciser la population à cibler et d’avoir des informations assez pertinentes sur l’évolution de la campagne.

Ne pas respecter les conditions d’utilisation de Facebook

Il est très important de s’aligner strictement aux conditions d’utilisation de Facebook lorsqu’on souhaite lancer une campagne marketing via ce réseau social surtout en matière du respect de la vie privée des utilisateurs.

Ainsi, il est fortement déconseillé d’utiliser par exemple des photos dont on ne dispose pas de droits. De plus, il est également important de comprendre les principes du marketing Facebook, et de savoir comment utiliser les différents outils et paramètres.

Cibler la mauvaise audience

La quasi-totalité des campagnes marketing qui échouent sur Facebook ne ciblent pas la bonne audience.

Parfois, les entrepreneurs se précipitent afin de lancer leurs campagnes le plus vite possible et ne prennent pas le temps nécessaire pour bien cibler leur audience.

Une erreur fatale qui devrait couter cher puisqu’ils vont dépenser de l’argent pour des actions publicitaires. Prenez donc le temps de bien définir vos clients types, et de les cibler d’une manière bien réfléchie via les outils marketing de Facebook.

Se focaliser trop sur le nombre de fans et de « likes »

Bien que réussir à développer la base de ses fans sur Facebook, et à entretenir une bonne interaction sur la page avec un grand nombre de « likes » est une bonne chose, il est toutefois recommandé de ne pas trop se focaliser sur ce point.

Le premier souci en matière de marketing Facebook devrait être comment fournir un contenu utile, et entretenir une bonne relation avec la clientèle ciblée.

Un contenu intéressant devrait automatiquement générer des « likes » et des partages qui sont susceptibles d’apporter davantage de fans à la page Facebook. Si toutefois avoir plus de likes vous motive, vous pouver acheter des likes ici : http://fr.quality-fans.com

Oublier de booster les posts

L’une des erreurs fréquentes commises lors du lancement d’une campagne marketing via Facebook c’est de ne pas booster les posts.

En effet, les temps ont changé chez le média social le plus géant au monde, car il ne suffit plus d’attendre que les fans de la page soient alertés par vos publications, mais il faut anticiper et chercher à diffuser le message le plus largement possible.

Dorénavant, il est nécessaire de publier un post et de le booster afin d’atteindre l’audience la plus susceptible d’être intéressée par la campagne marketing. Pour ce faire, il est possible de sponsoriser les postes en optant pour les publicités spécifiques chez Facebook.  

Ne pas avoir une stratégie pour développer le contenu

Comme cité précédemment, le contenu de la page Facebook est l’un des éléments les plus importants auxquels il faut faire vraiment attention.

Pour générer des « leads » il faut d’abord obtenir l’engagement des fans en leur proposant un contenu utile et de bonne qualité. Cela dit, il est recommandé d’adapter des intervalles régulières et bien étudiées.

D’un côté cela va permettre de mesurer l’impact de l’information publiée sur les fans en évaluant leur interaction su le poste, et d’un autre côté cela va donner l’impression d’une page professionnelle, ce qui va également donner plus de crédibilité à la page Facebook.

De plus, le texte doit être autant que possible court et concentré afin d’avoir un plus grand impact sur les utilisateurs.

Ne pas interagir positivement avec les clients mécontents

En règle générale, un client mécontent pourrait bien nuire à la campagne marketing sur Facebook, et à la réputation de la marque. D’autant plus qu’il est maintenant plus facile pour ce client mécontent d’afficher son mécontentement via les différents supports à sa disposition comme les forums et les différents réseaux sociaux.

Il est donc plus sage d’entrer en contact avec le client furieux et d’agir le plus vite possible pour comprendre et résoudre son problème. Comme le dit Peter Drucker, le père du management moderne : le but principal d’un business et de créer des clients ! Donc, la campagne marketing sur Facebook vous permettra certainement de convertir de nouveaux prospects en clients, mais le plus important c’est de les garder et de les fidéliser.  

Conclusion

Lancer une campagne marketing via Facebook est un moyen efficace pour convertir des prospects en nouveaux clients. Cependant, il est important d’éviter certaines erreurs pour que la campagne aboutisse à des résultats satisfaisants.  Il est donc important de définir des objectifs clairs, de respecter les règles de Facebook, de cibler la bonne audience, et de proposer un contenu intéressant et régulier. De plus, il faut penser à sponsoriser les postes Facebook et d’être attentif aux clients mécontents.

11 Outils médias sociaux pour agent immobilier

Devenir un agent immobilier dans l’environnement actuel de marketing numérique, consiste à entrer en relation avec les clients potentiels, et générer des contacts avec les prospects. Les médias sociaux sont le moyen d’y parvenir par excellence. Avoir de bons outils à votre coté, et savoir comment en tirer partie efficacement, sont les vrais gages de réussite sur le plan des médias sociaux.

Dans cette optique, voici une liste des 11 meilleurs outils sociaux, dont l’agent immobilier moderne ne peut pas se passer :

 

1 – Hootsuite

Utilisé par plusieurs entreprises, cet outil de gestion sociale est une plate-forme tout-en-un qui permet de simplifier et d’améliorer le processus de partage et d’entraide. Pour les agents immobiliers qui ne peuvent pas se permettre de rester accrocher à l’ordinateur pendant toute la journée, Hootsuite vous permet de planifier à l’avance le contenu social des fenêtres d’engagements privilégiés.

 

 

2 – Do Share extension

A présent, vous connaissez sans doute les bénéfices d’un SEO puissant pour poster sur Google+. l’extension du navigateur Do Share (Partagez) transforme chaque page que vous visitez, en poste potentiel du réseau social préféré de Google.

 

3 – Feedly

 feedly

En tant qu’agent immobilier, il est important d’avoir un flux régulier de grand contenu à travers le monde de l’immobilier au bout de vos doigts. Feedly est un outil d’agrégation RSS, qui vous fournit un “guichet unique” pour tous les derniers messages et articles, qui comptent pour vous et votre public.

 

4 – ManageFlitter

 manageflitter-logo

Pour les amateurs de Twitter de la communauté de l’immobilier, ManageFlitter est une alternative qui offre un service complet qui facilite la gestion de grand flux de suiveurs. ManageFlitter vous offre la possibilité de suivre les comptes, sur la base de l’importance de l’activité, pour une démarche ciblée.

 

5 – LikeAlyser

 likealyzer_logo-300x131

Il s’agit de la création de la valeur sur Facebook, en vous aidant à comparer votre portée sociale et la croissance avec d’autres agents et courtiers immobiliers similaires. N’oublier pas de consulter les conseils pratiques et les tactiques qui viennent avec chaque rapport quotidien.

 

6 – Curalate

 

 

Si votre communauté locale dispose d’une forte présence sur Instagram et Pinterest, alors Curalate identifie les défenseurs des marques potentiels qui méritent une place dans votre programme de sensibilisation sociale, en surveillant les conversations à propos de sujets tendances et des postes, ainsi que de prendre note de vos suiveurs.

 

7 – Bitly

Outil pratique de raccourcissement de liens, Bitly offre plus qu’un simple appel d’esthétique améliorée et d’analyses performantes. Un lien bien rangé et comprimé augmente le potentiel de clics et stimule l’engagement avec vos suiveurs.

 

8 – PageModo

 pagemodo1

Pour un look élégant sur Facebook, PageModo est la solution. Allant des photos de couverture conçues professionnellement aux onglets et concours personnalisés, PageModo aide à transformer un compte standard ennuyeux en une page qui rivalise même les plus grands membres du réseau.

 

 

 

 

 

9 – PinAlerts

 Pin-Alerts-1

Il vous tient au courant de ce qui se passe sur Pinterest. Cet outil vous envoie une notification par e-mail chaque fois que quelqu’un épingle une photo d’une fiche à domicile ou d’un événement portes ouvertes à partir de votre site. Vous aidant ainsi à découvrir les personnes intéressées à en apprendre plus sur vos services et les stocks de maisons.

 

 

 

 

 

10 – Les sites vendeurs de likes facebook et followers twitter

Même si la pratique n’est pas toujours bien vue, pour une page facebook, pour booster un post immobilier et atteindre plus de monde reste une pratique courante, des sites français proposent des packs de likes pour un prix bien plus bas que le cout de la pub sur facebook, vendeurs de likes facebook a conseiller le site quality-fans pour vos fans facebook.

 

 

 

11 – Commun.it

 

Commun.it vise à aider à améliorer vos capacités de gestion de la relation. Il vous informe sur ceux qui influencent vos messages et votre activité, vous permettant de tendre la main à d’autres leaders d’opinion et les principaux acteurs de la communauté de l’immobilier.

Facebook : Quand vos likes révelent votre personnalité

Chaque fois que vous cliquez sur le bouton « j’aime » de n’importe quelle publication, contenu ou image, sur le réseau social Facebook, vous serez en mesure de parler de vous, et de donner des détails sur votre personnalité. Il s’agit de la principale conclusion d’une étude récente menée par des chercheurs du centre de psychométrie à l’Université de Cambridge (Royaume-Uni) et le département des Sciences de l’informatique de l’Université de Stanford (États-Unis).

L’étude terrain a porté sur un large échantillon d’utilisateurs et un logiciel qui joue le rôle du psychologue :

test-cambridge-facebook

Pour leurs besoins d’investigations et de recherches, les experts de l’université de Cambridge se sont basé sur la participation de 90 000 utilisateurs du site de réseautage social Facebook qui, en plus de requérir l’autorisation de suivre leurs “likes”, ont réalisé un test de personnalité portant sur 100 questions.

 

Partant de l’idée selon laquelle, notre comportement dans les réseaux sociaux, offre des données fiables sur les traits de la personnalité, ils ont développé un logiciel sous forme d’un psychologue digital, afin de détecter les principaux traits psychologiques d’une personne, seulement en analysant quelques dizaines de « j’aime ». De la même manière, ils ont invité les familles et les amis des personnes objets de l’étude, pour construire des profils psychologiques propres à ces personnes.

 

Résultats incroyablement précis qui révèlent les détails les plus intimes :

 

Les résultats ont révélé qu’avec 10 « likes » seulement, le programme a été capable de déterminer la personnalité, d’une forme beaucoup plus étroite et plus précise que les réflexions exprimées par leurs proches. Plus le nombre de « j’aime » analysé par le logiciel est important, plus raffiné est le résultat obtenu ainsi que l’appréciation de l’utilisateur de Facebook.

resultats-test-facebook

Avec 300 « j’aime », même le couple de l’utilisateur n’est pas considéré comme rival de ce logiciel, en concluant qu’une machine connaît mieux la personnalité que les êtres humains. « Les ordinateurs peuvent nous battre dans notre meilleur jeu. Prédire les traits psychologiques de l’autre est une compétence sociale fondamentale, essentielle pour le succès et, dans le passé, pour la survie, perfectionnée en millions d’années d’évolution. Et, maintenant, un modèle relativement simple d’ordinateur, utilisant une grande base de données nous surpasse en toute simplicité, ” explique Michal Kosinski, co-auteur de l’étude.

 

Arme à double tranchant qui peut bénéficier ou faire du mal à utiliser avec modération:

 

Les résultats de cette recherche, publiée dans la revue Proceedings de la National Academy of Sciences (PNAS), attestent que 100 « likes » sont suffisantes pour connaître le sexe, la race, l’idéologie d’un utilisateur du réseau social Facebook, et bien plus.
“Prédire la personnalité est, comme toute autre technologie, moralement neutre. Nous pouvons l’utiliser pour améliorer notre qualité de vie ou de faire du mal, comme pour un couteau. Certainement, nous devons avancer avec prudence, étant donné que la technologie actuelle fonctionne bien et pourrait bénéficier (ou faire du mal) à un grand nombre de personnes », précise Kosinski.